Rassemblement en soutien en familles en situation d’expulsion, le jeudi 23/04 à 8h30 devant le tribunal de Lille

APPEL A RASSEMBLEMENT EN SOUTIEN AUX FAMILLES EN PROCÉDURE D’EXPULSION LOCATIVE : L’ÉTAT ET LA JUSTICE DOIVENT GARANTIR LE DROIT OPPOSABLE AU LOGEMENT

Depuis le 31 mars, date de la fin de la trêve hivernale, les bailleurs peuvent mettre à la rue en toute légalité (avec l’appui d’huissiers, et de policiers si le Préfet le décide) des locataires en dette de loyer… parce que trop pauvres pour payer.

Dans le département du nord, trouver des solutions afin d’éviter une expulsion locative est de plus en plus difficile. C’est ainsi que plusieurs des familles que nous accompagnons seront expulsées, jetées à la rue sans aucune solution.

Les raisons des condamnations à l’expulsion ne sont pas, dans la majorité des cas, liées comme beaucoup le pensent à « la mauvaise foi » des locataires. Non, c’est bien le manque de ressources suffisantes, couplé aux augmentions conséquentes des charges fixes liées à l’énergie qui conduisent à ces drames.

Ces familles, avec le concours de nos collectifs associatifs, ont mis en place une multitude de démarches. (Reprises de paiements, règlement de la dette ou baisse significative, saisine de la banque de France, saisine de la commission DALO, saisine de la CCAPEX…)

Toutes ces démarches ayant pour but de trouver une solution à leur situation locative.

De nombreux dispositifs législatifs existent qui sont censés garantir le droit au logement (DALO, CCAPEX, ALUR). Pourtant le nombre d’exécutions des expulsions sans aucune solution de relogement ne cesse de croître.

Devant l’urgence de la situation, l’angoisse des familles et avant que les expulsions ne soient exécutées, les familles accompagnées par nos structures ont décidées de s’organiser en collectif afin d’organiser une interpellation des pouvoirs publics (le Préfet) ainsi que l’opinion public pour s’opposer à l’inacceptable.

Aujourd’hui, ces familles se voient contraintes de recourir à la justice afin de se voir accorder des délais pour que leurs expulsions puissent être retardées, le temps pour elles de trouver une solution de relogement.

Le collectif des familles ainsi que les APUs vous appelle à venir les soutenir et à revendiquer l’arrêt des expulsions et le droit au logement pour tous. Nous rejetons le recours à l’expulsion car ce n’est jamais une solution. D’autres solutions existent qui engagent la solidarité nationale.

Rassemblement devant le Tribunal de Grande Instance de Lille

(Avenue du Peuple Belge à Lille)

Jeudi 23 avril à 8h30