L’APU et Danielle Cattelin devant la cour d’appel de Douai

Les membres de l’APU Vieux Lille au départ pour la cour d'appel de Douai

Nos quotidiens régionaux ont suivi l’APU jusqu’à Douai, en cour d’appel.

Nord Éclair

« Danielle Cattelin, élue d’opposition, et l’Atelier populaire d’urbanisme Vieux-Lille, qui défend les intérêts des locataires et des propriétaires occupants, ont un point commun : ils se battent pour leur honneur. “Nous défendons l’APU qui a été attaqué sans raison”, lancent les soutiens de l’Atelier. “Je suis une élue, je ne veux pas être traitée de « chienne »”, répond Danielle Cattelin. »

Le 24 janvier, Nord Éclair était au départ du bus :

L’article : Lille : l’APU Vieux-Lille se défend à Douai

Avec un compte rendu, dès le lendemain de l’audience :

« Au terme de l’audience, “on est revenu à la case départ”, dit Gérard Bonnière. “Nous demandons la relaxe, ils demandent 10 000 €, comme en première instance. Mais on reste confiants.” » Verdict le 6 mars.

L’article : L’APU se défend au tribunal de Douai

La Voix du Nord

Le 25 janvier, La Voix du Nord, résume les débats en cour d’appel :

« … “une femme ressemblant à ma cliente représentée en chien, elle-même tenue en laisse par un homme ressemblant furieusement à Jean-Marie Le Pen”, fulmine Maxime Moulin, l’avocat de l’élue. » […] «  Pour Éric Martin, président de l’APU du Vieux-Lille, et Muriel Ruef, son avocate, la banderole entre dans le cadre de la liberté d’expression et de la réponse militante. »

L’article : L’APU et Danielle Cattelin devant la cour d’appel, hier